Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Austérité : Bruxelles veut, Hollande s'exécute.

La démocratie française n'existe plus. Depuis des années le Front National dénonce la perte de note souveraineté, transférée par l'UMPS à Bruxelles.

C'est donc désormais la Commission européenne qui donne le La de l'action gouvernementale. Le Président de la République, réduit au rang de simple sous-préfet européen, prend ses consignes et s'exécute.

C'est ainsi qu'il vient d'annoncer dans les colonnes du Parisien 4 milliards d'euros d'austérité supplémentaire, au motif d'une réduction illusoire des déficits publics, simplement parce que Bruxelles le lui a "demandé".

Aucune leçon n'est jamais tiré par le pouvoir des échecs de sa politique économique. Le Président ignore volontairement les effets récessifs de la politique d'austérité, en particulier ses conséquences délétères pour nos finances publiques, et la poursuit donc au rythme voulu et ordonné par l'Union européenne.

La grande question est maintenant de savoir comment ces "efforts" seront financés : qui paiera ? Quels impôts seront augmentés en douce ? Qui supportera cette austérité supplémentaire, les jeunes ? Les retraités ? Les familles ? La santé ? L'armée ?...


Le mépris pour la Démocratie apparaît plus flagrant que jamais. Nos dirigeants ne rendent plus compte au peuple mais à Bruxelles ; il ne prennent plus leurs ordres du peuple mais de Bruxelles. Il y a maintenant urgence à les remplacer, au risque de voir la France disparaître sous le coup de politiques en échec constant.

Dans cette perspective, une première occasion décisive se présentera à nos concitoyens avec les élections départementales des 22 et 29 mars prochains.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :