Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le premier tour des élections départementales aura été marqué par la progression spectaculaire du Front National tant dans les régions où nous sommes déjà bien implantés que dans des zones qui figuraient jusqu’alors parmi nos terres de mission, telles que le Calvados, le Morbihan ou la Charente Maritime.

Premier parti de France avec 25,24% des voix (et plus de 26% dans les cantons où nous étions en lice), loin devant l’UMP qui se sert du MODEM et de l’UDI comme des roues de secours, et un PS qui subit un désaveu cinglant, le FN poursuit son implantation locale. Nous avons déjà 8 élus dès le premier tour, là où nous n'en avions qu'un seul auparavant. Motif de satisfaction supplémentaire : nous obtenons des résultats exceptionnels dans les municipalités FN, avec notamment des cantons emportés dès le premier tour au Pontet et à Fréjus.

Nous sommes en tête dans 43 départements sur 96, et présent au second tour dans 1114 cantons (3 cantons sur 5). Dimanche, c’est en grande partie la mobilisation des abstentionnistes qui permettra de transformer la dynamique en un maximum de victoires et de conquérir peut-être – qui sait ? - un département.

Cette poussée historique par rapport aux dernières élections cantonales de 2011 bouleverse l’échiquier politique. Aujourd’hui, le scrutin majoritaire à deux tours, mode de scrutin construit pour nous écarter des responsabilités et faire perdurer la fausse alternance UMP/PS, ne constitue plus un obstacle. Nous pouvons, en effet, l’emporter dans différentes configurations : que ce soit face au PS, à l’UMP, au Front de Gauche, ou encore en triangulaire. Le prétendu « front républicain » a fait long feu. Le front républicain, le front démocrate, c'est aujourd'hui le Front National !

Il existe trois forces politiques principales, dont deux sont divisées, fragmentées et surtout vides de propositions. Mais ce tripartisme actuel n’est qu’une étape intermédiaire vers une nouvelle bipolarisation entre les patriotes, ceux qui croient en la France, et les mondialistes, pour qui elle est obsolète et condamnée à se diluer dans le multiculturalisme, à l'intérieur, et le "village global", à l'extérieur.

Ces élections départementales sont d’ores et déjà un succès. C'est dans un climat de haine insufflé par le Premier Ministre Manuel Valls et relayé cette semaine par Nicolas Sarkozy, déclarant notamment «Marine Le Pen, je la déteste. [...] Je revendique le délit de sale gueule », que les courageux militants et candidats du FN ont mené campagne. Notre mouvement est en passe d'atteindre cet objectif primordial avant la présidentielle de 2017 : constituer un maillage territorial complet pour porter Marine Le Pen à l’Élysée et enfin rendre notre nation à son peuple !

	 ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : L'IMPLANTATION LOCALE, LA CLÉ DES SUCCÈS DE DEMAIN !
	 ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : L'IMPLANTATION LOCALE, LA CLÉ DES SUCCÈS DE DEMAIN !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :