Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’appel de Denis Tillinac pour sauver nos églises, relayé par le journal Valeurs actuelles, mérite quelques instants de réflexion avant de s’engager plus au fond.

Sur la forme, cette pétition peut poser question. Si l’UNI, syndicat étudiant de droite, et Valeurs actuelles, nous sont toujours très sympathiques dans leur slogans auxquels nous adhérons à 200 %, force est de constater que trop souvent il s’agit ensuite dans les actes de soutenir des personnages politiques qui trahissent la Droite. De Jacques Chirac à Nicolas Sarkozy, tant d’années perdues et de déclin accéléré de la France.

Parlons justement de Nicolas Sarkozy, prompt signataire de cette pétition alors que mardi il était encore tout occupé à rompre le jeûne du ramadan. Ne soyons pas dupes, la ficelle est trop grosse : il s’agit de stimuler la conscience d’un électorat conservateur et d’une France pratiquante ou attachée par identité à ses clochers. Rappelons tout le paradoxe d’un personnage politique qui s’oppose aujourd’hui à la proposition de Dalil Boubakeur de transformer des églises en mosquées alors que durant son mandat :
- il n’a d’aucune façon resserré la pression sur les communes pour leur imposer l’entretien des églises d’avant 1905 dont elles ont la charge ;
- il a installé le Conseil français du culte musulman avec en son sein l’UOIF, émanation des frères musulmans ;
- il a permis que se multiplient les projets de mosquées en France ;
- il a joué les va t'en guerre dans les pays arabes conduisant aujourd’hui au développement inquiétant de l’islamisme armé le plus radical et à l’épuration des chrétiens d’Orient.

Alors oui M Sarkozy a une responsabilité dans l’effacement progressif de signes visibles du christianisme et oui dans le même temps il a permis un développement de l’islam en France. Il est donc discrédité pour s’inquiéter de la substitution d’une religion par une autre.

Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense de notre civilisation et de l’identité de la France où le christianiL’appel de Denis Tillinac pour sauver nos églises, relayé par le journal Valeurs actuelles, mérite quelques instants de réflexion avant de s’engager plus au fond.

Sur la forme, cette pétition peut poser question. Si l’UNI, syndicat étudiant de droite, et Valeurs actuelles, nous sont toujours très sympathiques dans leur slogans auxquels nous adhérons à 200 %, force est de constater que trop souvent il s’agit ensuite dans les actes de soutenir des personnages politiques qui trahissent la Droite. De Jacques Chirac à Nicolas Sarkozy, tant d’années perdues et de déclin accéléré de la France.

Parlons justement de Nicolas Sarkozy, prompt signataire de cette pétition alors que mardi il était encore tout occupé à rompre le jeûne du ramadan. Ne soyons pas dupes, la ficelle est trop grosse : il s’agit de stimuler la conscience d’un électorat conservateur et d’une France pratiquante ou attachée par identité à ses clochers. Rappelons tout le paradoxe d’un personnage politique qui s’oppose aujourd’hui à la proposition de Dalil Boubakeur de transformer des églises en mosquées alors que durant son mandat :
- il n’a d’aucune façon resserré la pression sur les communes pour leur imposer l’entretien des églises d’avant 1905 dont elles ont la charge ;
- il a installé le Conseil français du culte musulman avec en son sein l’UOIF, émanation des frères musulmans ;
- il a permis que se multiplient les projets de mosquées en France ;
- il a joué les va t'en guerre dans les pays arabes conduisant aujourd’hui au développement inquiétant de l’islamisme armé le plus radical et à l’épuration des chrétiens d’Orient.

Alors oui M Sarkozy a une responsabilité dans l’effacement progressif de signes visibles du christianisme et oui dans le même temps il a permis un développement de l’islam en France. Il est donc discrédité pour s’inquiéter de la substitution d’une religion par une autre.

Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense de notre civilisation et de l’identité de la France où le christianisme occupe une place centrale. Incarné spirituellement par les Saints qui ont gouverné ou défendu la France, de Saint-Louis à Sainte Jeanne d’Arc, ou par les Saints qui lui sont consacrés, la Très Sainte vierge Marie, patronne principale depuis Louis XIII, Sainte Pétronille patronne secondaire et incarné par la présence réelle et physique des clochers, des chapelles et des calvaires : l’âme et l’histoire de la France sont liées au christianisme. Espoir et salut de la France affichent encore les drapeaux bleu-blanc-rouge du peuple de droite quand il se lève pour s’opposer au mariage homosexuel !

Alors oui, et à ce titre, nous signerons cette pétition, et nous appelons cadres et militants du SIEL à le faire, car nous parlons avec notre cœur et nous nous plaçons au-dessus de tous ces spécialistes de l’imposture !sme occupe une place centrale. Incarné spirituellement par les Saints qui ont gouverné ou défendu la France, de Saint-Louis à Sainte Jeanne d’Arc, ou par les Saints qui lui sont consacrés, la Très Sainte vierge Marie, patronne principale depuis Louis XIII, Sainte Pétronille patronne secondaire et incarné par la présence réelle et physique des clochers, des chapelles et des calvaires : l’âme et l’histoire de la France sont liées au christianisme. Espoir et salut de la France affichent encore les drapeaux bleu-blanc-rouge du peuple de droite quand il se lève pour s’opposer au mariage homosexuel !

Alors oui, et à ce titre, nous signerons cette pétition, et nous appelons cadres et militants du SIEL à le faire, car nous parlons avec notre cœur et nous nous plaçons au-dessus de tous ces spécialistes de l’imposture !

Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense
Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense
Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense
Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense
Sur le fond, le SIEL se bat pour la défense

Partager cet article

Repost 0