Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Montjavoult, hier. Des croix gammées ont été taguées à la peinture rouge sur au moins six tombes, des stèles et des plaques ont été brisées et des croix renversées dans le petit cimetière de ce village du Vexin. (LP/D.L.)

Montjavoult, hier. Des croix gammées ont été taguées à la peinture rouge sur au moins six tombes, des stèles et des plaques ont été brisées et des croix renversées dans le petit cimetière de ce village du Vexin. (LP/D.L.)

Stupeur à Montjavoult. Ce jeudi matin, quarante-trois tombes ont été retrouvées vandalisées dans le petit cimetière de cette commune de 500 âmes nichée au cœur du Vexin. Des croix gammées ont été taguées à la peinture rouge sur au moins six tombes, des stèles et des plaques ont été brisées et des croix renversées.

C’est une retraitée, venue fleurir le caveau de ses proches qui a découvert le carnage. « Elle m’a aussitôt prévenu et j’ai à mon tour alerté la gendarmerie, raconte Jacques Dissard, adjoint au maire de Montjavoult. L’affaire a suscité un vif émoi parmi les habitants de la commune… »

Solange, une paisible retraitée, confirme : « J’ai été prévenue par des voisins, glisse-t-elle. Au début, je n’y croyais même pas. C’est inimaginable qu’une chose pareille arrive dans un village comme le nôtre. Finalement, je me suis tout de même rendue sur place pour voir si le tombeau familial n’avait pas été profané… »

A dire vrai, les enquêteurs de la gendarmerie n’ont pas relevé, sur place, de traces profanation. « Il s’agit davantage de dégradations et de vandalisme, nuance-t-on à la compagnie de gendarmerie de Méru. Des tombes ont en effet été taguées et des croix arrachées mais nous n’avons rien constaté d’autres » Pour l’heure, aucune piste n’est privilégiée. Toutefois, les gendarmes espèrent pouvoir s’appuyer sur les résultats des prélèvements effectués, dans la matinée, par les techniciens de l’identification criminelle.

Par ailleurs, une lettre, vraisemblablement laissée sur la grille du cimetière par le ou les auteurs des faits, pourrait aussi constituer une base de travail pour les enquêteurs. Un message confus qui écarte en partie l’hypothèse d’une bande de jeunes désœuvrés. « Dans ce courrier assez incohérent, L’auteur fait référence à l’islam et au judaïsme, confie un proche du dossier. Il écrit notamment que si de tels actes avaient eu lieu dans un cimetière juif et religieux, les réactions auraient été beaucoup plus rapides et plus importantes… » « Je ne dispose pas de plus d’élément que les gendarmes mais pour moi, cet acte isolé est le fait d’un déséquilibré » estime l’adjoint au maire.

L’indignation a très vite dépassé les frontières de Montjavoult. Dans l’après-midi, Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la famille, de l’enfance, des personnes âgées et de l’autonomie s’est rendue sur place. Le préfet, Emmanuel Berthier, a également fait part, de son soutien aux familles et aux proches des défunts. « Comme chaque fois qu’un cimetière ou lieu de culte, de quelque confession que ce soit fait l’objet d’une attaque ou d’une dégradation, toutes les mesures seront prises pour que les auteurs de cet acte odieux soient interpellés et traduits en justice » a rappelé le représentant de l’Etat.

Partager cet article

Repost 0