Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après les attentats de Paris, les plaintes des migrants contre les garde-frontières seront facilitées par l'Union européenne

Communiqué de presse de Sylvie Goddyn et Gilles Lebreton

Au Parlement européen, l’aveuglement des européistes face aux menaces sécuritaires et identitaires ne se dément pas. Quelques jours seulement après les attentats de Paris, les commissions Libertés civiles et Pétitions, réunies dans le cadre d’une procédure accélérée, ont voté une résolution sur Frontex permettant de faciliter les plaintes des migrants contre les garde-frontières : 62 voix pour, 11 voix contre et 6 abstentions.

Cette résolution prévoit que Frontex, l’agence européenne de gestion des frontières, facilite les plaintes des migrants relatives à d’éventuelles violations de leurs droits, alors qu’ils sont eux-mêmes présents sur notre territoire en toute illégalité. Cette procédure prévoit également que des tiers, tels que des ONG grassement subventionnées, puissent déposer des plaintes au nom des migrants. Pour enfoncer le clou, les députés européistes préconisent une campagne d’information auprès des migrants pour être certains qu’ils utiliseront ce recours… Tout cela tend bien sûr vers un seul but : réduire encore le nombre d’expulsions, déjà quasi-nul.

Ce rapport voté en commission sera de nouveau soumis au vote le 2 décembre prochain en séance plénière. Dernièrement, les socialistes et les Républicains ont affiché ostensiblement une fermeté toute nouvelle en matière d’immigration et de sécurité : nous aurons l’occasion de voir, lors de cette plénière à Bruxelles, si cette fermeté passera aussi bien la frontière que les migrants.

Partager cet article

Repost 0