Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Régionales , les transports
Régionales , les transports
Régionales , les transports
Régionales , les transports

Régionales : ce que proposent les candidats pour les transports en Ile-de-France Source le Parisien

Frédéric Choulet | 02 Déc

LES TRANSPORTS ! L’une des principales préoccupations des Franciliens qui sont des millions à y perdre une bonne partie de leur journée. Pas étonnant donc que le sujet, qui concentre près d’un tiers du budget de la région, se retrouve au cœur de la campagne des régionales en Ile-de-France.

e Parisien vous propose un tour d’horizon des promesses des six principales têtes de liste sur les treize en présence dimanche.

Sans surprise, la plupart des candidats mettent l’accent sur la nécessité d’améliorer les transports en commun. Particulièrement les lignes RER qui cristallisent le mécontentement des usagers du fait de retards répétés et de rames bondées.

Les promesses des six principales têtes de liste

Valérie Pécresse n’hésite pas à annoncer « une révolution », assurant qu’elle procédera à l’achat de 7 000 nouvelles rames d’ici à 2021 si elle est élue. La candidate LR balaye les doutes émis par certains, quant à la faisabilité de ce projet. Tête de liste PS, Claude Bartolone, entend, lui, « accélérer » le changement des rames initié par Jean-Paul Huchon s’il lui succède.Droite, gauche, FN, écologistes, tous sont d’accord sur ce point : le projet de supermétro ne doit pas faire oublier la galère au quotidien des usagers. Et certains comme Emmanuelle Cosse (EELV) ou Nicolas Dupont-Aignan (DLF) préconisent même une révision à la baisse du Grand Paris Express.

Décrié lors de son adoption, le passe Navigo fait l’unanimité

Après avoir été perçu par certains comme une mesure électoraliste de la majorité de gauche, le passe Navigo à tarif unique à 70 € adopté cette année n’est remis en question par personne aujourd’hui. Trop populaire ! En revanche, Valérie Pécresse comme Wallerand de Saint-Just insistent sur le fait que ce passe devra être financé grâce à des économies, notamment, sur les « cadeaux » faits aux étrangers en situation irrégulière. A gauche, Pierre Laurent (FG) propose la gratuité pour les jeunes et Emmanuelle Cosse (EELV) la création d’un passe mobilité.

En matière de sécurité, aussi, de nombreux projets se croisent. Tous ou presque se retrouvent sur la nécessité de remettre de l’humain dans les transports, et notamment le soir. Même si le FN, qui prône le rétablissement du service, propose des patrouilles de militaires là où le Front de gauche verrait plutôt des agents RATP et SNCF.

En fait, la route reste le sujet sur lequel les clivages sont les plus visibles. Les écologistes sont ceux qui vont le plus loin en matière d’incitation pour limiter la circulation des voitures et camions et lutter contre la pollution. Avec une taxe poids lourds et des aides en faveur de l’équipement en véhicule propre.

Reste à savoir comment ces promesses seront financées. Par des économies et le crédit-bail, avance Valérie Pécresse. Par de nouvelles recettes, espère Bartolone. Par un recentrage sur les tâches essentielles de la région, expliquent d’autres candidats. Etonnant, aucun n’évoque une hausse d’impôts…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :