Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

en finir avec le laxisme

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Secrétaire général du Front National

D’après les derniers chiffres de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA), la France a enregistré 79 130 demandes d’asile sur l’ensemble de l’année 2015, soit une progression de 22% par rapport à 2014 ! Cette augmentation considérable s’explique par les politiques d’accueil et de prise en charge des immigrés illégaux promues par l’Union Européenne tout autant que par le vote de la loi ultra-laxiste sur la réforme du droit d’asile par les députés socialistes en juillet dernier.

Alors que plus de 96% des personnes déboutées du droit d’asile ne sont pas expulsées du territoire national, et que son coût est estimé à 2 milliards d’euros par an par la Cour des comptes, le gouvernement persiste et signe en se soumettant aux injonctions de Bruxelles et en s’enfermant dans ses dogmes idéologiques. L’immigration massive représente un risque majeur de déstabilisation économique, sociale, culturelle, mais aussi un évident risque sécuritaire que les attaques de Paris tout comme la flambée de violences sexuelles du Nouvel an dans plusieurs villes d’Europe sont hélas venues confirmer.

Il est urgent de mener une réforme profonde du droit d’asile afin de limiter ce droit à sa vocation originelle, à savoir l’accueil de personnes réellement persécutées par leur gouvernement en raison de leurs opinions politiques. Devenu une véritable filière d’immigration massive, le droit d’asile est aujourd’hui totalement dévoyé. Il est urgent d’en finir avec cet appel d’air et de procéder à l’expulsion systématique des déboutés de l’asile.

La politique d’asile mise en œuvre par le Japon devrait nous servir d’exemple. Le Japon a reçu 5 000 demandes d’asile en 2014, et n’a répondu favorablement qu’à 11 dossiers, quand les demandes se comptent désormais en centaines de milliers dans les pays membres de l’Union Européenne, et que notre système d’accueil est menacé d’asphyxie au détriment non seulement des Français mais aussi des vrais réfugiés.

Partager cet article

Repost 0