Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard, secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, membre du bureau politique du Front National

Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard, secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, membre du bureau politique du Front National

Gilbert Collard réagit suite à l’agression dont ont été victimes deux militaires en civil et hors service, sérieusement molestés le samedi 30 janvier par une vingtaine de personnes en marge de la manifestation à Paris pour la levée de l’état d’urgence.

« L’enquête devra notamment s’attacher à déterminer s’ils ont été visés en raison de leur qualité de militaire ou s’ils ont pu être pris pour des militants d’extrême-droite » selon une source proche de l’enquête !

Ainsi dans notre belle République, la qualité de militaire ou la supposée appartenance à « un groupe de militants d’extrême droite » suffit à justifier d’être lâchement agressé ?
Nous sommes bien loin de « l’esprit du 11 janvier » tant glorifié en son temps par l’hypocrite UMPS…

Comment Messieurs Valls et Cazeneuve vont-ils réagir s’il est prouvé que ce sont bien des militants de l’extrême gauche, des Anti-Fa comme ils aiment s’autoproclamer, qui sont les coupables de cette odieuse agression ? Auront-ils la dent aussi dure qu’ils ne l’avaient eu à l’encontre des militants de la Manif pour Tous ?

Gilbert Collard demande à Bernard Cazeneuve d’expliquer aux Français comment en plein état d’urgence, les autorités et spécialement le préfet de police laissent de nombreux manifestants déambuler dans Paris, vêtus de noir et cagoulés comme des terroristes ?

 Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard, secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, membre du bureau politique du Front National

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Secrétaire de la fédération du Front national de Paris

Deux militaires, en civil et hors service (mobilisés dans le cadre de l’action anti-terroriste), ont été violemment agressés ce samedi par une vingtaine de militants d’extrême gauche en marge de la manifestation pour la levée de l’état d’urgence. Les agresseurs étaient vêtus de noir, masqués et cagoulés…

Ainsi donc, en plein « état d’urgence », les autorités et spécialement le préfet de police laissent de nombreux manifestants déambuler dans Paris, vêtus de noir et cagoulés comme des terroristes. Ces autorités viennent ainsi de démontrer leur incapacité à maintenir un ordre public minimum.

Wallerand de SAINT JUST, secrétaire de la fédération du Front national de Paris, demande que les voyous auteurs de cette lâche agression soient arrêtés et sévèrement condamnés. Il demande aussi qu’une enquête soit effectuée aux fins de savoir comment une telle attaque a pu être perpétrée et comment on peut laisser ces véritables canailles rôder librement. Il tient à manifester sa solidarité avec les soldats agressés alors qu’ils sont présents pour justement nous protéger du terrorisme.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :