Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

changement d'heure Avril Av...comme on avance , Octobre , bre , re.....comme on recule ......

C'est pour cette nuit ! Le changement d'heure d'été est arrivé et avec lui les petits désagréments d'une heure de sommeil en moins. Entre ce samedi 26 et ce dimanche 27 mars 2016, la France va en effet avancer montres et horloges pour passer directement de 2 heures à 3 heures du matin. Un voyage dans le temps qui va raccourcir la nuit, mais aussi nous faire vivre une heure plus tard lors des seps prochains mois. Ce mouvement artificiel des aiguilles à l'approche du printemps va nous faire gagner une heure de jour chaque soir jusqu'à l'automne et le changement d'heure suivant. Le passage à l'heure d'hiver aura lieu le dernier week-end d'octobre.

Le changement d'heure pose de nombreuses questions chaque année. A commencer par celle de son utilité. L'idée est de faire correspondre les horaires d'activité et de consommation d'énergie (et en particulier d'éclairage) avec les horaires d'ensoleillement. Le but ? Limiter les dépenses d'éclairage. C'est le gouvernement de Jacques Chirac qui a adopté ce système en 1975. À l'époque, il était devenu crucial de limiter la consommation d'énergie alors que la crise pétrolière battait son plein. Selon le ministère de l'Écologie, le dégagement de 44 000 tonnes de CO2 serait ainsi évité (chiffres de 2010).

Changement d'heure 2016 : un 40e anniversaire sans enthousiasme

Le premier changement d'heure a ainsi eu lieu en 1976 en France, soit il y a exactement 40 ans. Mais le principe a aussi été adopté dans la majorité des pays tempérés. Le changement d'heure, s'il a été introduit en Europe pendant la Première Guerre mondiale, s'est cependant imposé dans l'ensemble des pays européens au début des années 80. Mais l'harmonisation des passages à l'heure d'été et à l'heure d'hiver ne s'est faite qu'en 1998 en Europe. Ainsi, le passage à l'heure d'hiver a lieu chaque année le dernier dimanche d'octobre, celui d'été le dernier dimanche de mars. Mais ce changement d'heure est de plus en plus contesté. Certains évoquent des difficultés d'adaptation et une perturbation du rythme chrono-biologique qui affecterait les plus fragiles, avec parfois des conséquences graves. D'autres affirment que l'impact réel du changement d'heure est profondément limité.

En France, 77 % des personnes interrogées sur le changement d'heure indiquent qu'elle ne comprennent pas l'intérêt de la mesure selon un récent sondage d'OpinionWay. Mais il y a plus grave : en 2014, une étude américaine indiquait que le nombre de crises cardiaques augmenterait de 25 % le lundi suivant le passage à l'heure d'été. Ce chiffre redescendrait ensuite de 21 % le mardi suivant le passage à l'heure d'hiver. La même étude indiquait certes que le lissage du nombre de crises cardiaques sur une semaine complète avait tendance à se normaliser, mais un cardiologue de l'Université du Colorado indiquait que le stress de la reprise du travail, associé à un cycle de sommeil chamboulé pouvait expliquer cette recrudescence d'incidents.

Partager cet article

Repost 0