Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Loi El Khomri communautarisme exacerbé,  salariés jetables et fragilisés, TPE-PME oubliées. Pour nous c'est non!

Goussainville Bleu Marine

Loi El Khomri communautarisme exacerbé, salariés jetables et fragilisés, TPE-PME oubliées. Pour nous c'est non!

c'est ma phrase du mois .....

La Ministre Madame El Khomri a « glissé » dans son texte de loi sur le nouveau code du travail , l’obligation de mettre à disposition dans les entreprises de plus de 50 personnes des salles de prières(c’est 5 fois par jour !) pour les musulmans


Projet de loi El Khomri : bientôt des salles de prière obligatoires dans les entreprises !

Le projet de loi portant réforme du Code du travail était récemment révélé en avant-première par Le Parisien. Présenté comme une simplification nécessaire d’un droit du travail particulièrement contraignant pour les employeurs, le projet cache aussi nombreux dangers. Au-delà de la « flexisécurité à la française » et de la place accordée aux accords de branche, certains détails interpellent notamment dispositions qui consacreront et légitimeront les revendications communautaires au travail.

La loi El Khomri, cheval de Troie du communautarisme
Les employeurs qui sont confrontés au délicat problème des revendications communautaires en entreprise en seront pour leur grade. Ils ne savaient déjà pas bien comment réagir face aux salariés qui demandent des menus spéciaux à la cantine, ou un aménagement de leur temps de travail pour pouvoir prier pendant leur service. La reprise in extenso des propositions Badinter en article 6 de la loi va leur compliquer encore plus la tâche.
Rappelons que l'un des principes, sorti de nulle part sauf du chapeau de Robert Badinter, invente un tout nouveau droit pour les salariés:
«La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l'exercice d'autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché.»
Certains imaginaient que la vocation d'un salarié était de travailler. Ceux-là découvrent aujourd'hui que le nouveau contrat de travail ouvre la liberté de «manifester ses convictions religieuses» dans l'entreprise.

Comme certains l'ont prévu ,on ne s’étonnera donc pas qu’au milieu des réformes s’affiche le droit d’afficher ses convictions religieuses dans l’entreprise:

«La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché.»

Autant dire que les affaires Baby Loup disparaîtront carrément des tribunaux parce que les entreprises n’auront plus le droit, fût-ce dans leur règlement intérieur , de s’opposer à la pratique religieuse.

La loi El Khomri entérine le voile, les prières -et donc les salles de prières-, des menus spéciaux à la cantine, la pratique du ramadan.... Comme le remarque très justement un journaliste du Figaro, il s’agit à présent, dans l’entreprise, non plus de travailler mais de vivre…ses convictions religieuses !
>

Partager cet article

Repost 0