Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Front National s’oppose à la création d’un corps de garde-côtes et de garde-frontières européen

Communiqué de presse du Front National

La commission des Libertés publiques, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen a adopté, cette semaine, la proposition de la Commission européenne sur la création d’un corps de garde-côtes et de garde-frontières européen. Les deux députés du Front National/Rassemblement Bleu Marine présents, Edouard Ferrand et Sylvie Goddyn, ont voté contre la proposition. Le FN/RBM est la seule force politique française à s’y être opposée.

Gilles Lebreton, membre suppléant de la commission LIBE, avait pourtant mis en garde lors des débats préparatoires : « Le but avoué de l’établissement de ce corps de garde-côtes et de garde-frontières européen est de sauver Schengen, or Schengen est caduc ». L’Union européenne, qui s’est arrogée la compétence en matière d’asile et d’immigration au détriment des États membres, a perdu tout contrôle des flux migratoires. Ce nouveau corps européen n’y changera rien. Le dispositif présenté comme neuf selon lequel des équipes supplémentaires de garde-frontières peuvent se déployer rapidement dans les pays de l’UE dont les frontières extérieures craquent, existait déjà (les équipes ‘RABIT’). Il n’a pas fonctionné.

La vraie nouveauté, c’est que l’UE pourra décider d’intervenir aux frontières d’un État membre sans y avoir été invité par celui-ci. C’est une nouvelle atteinte à la souveraineté des nations. Il faut mettre un terme à cet acharnement thérapeutique qui consiste à vouloir garder le système Schengen à tout prix. Il faut, au contraire, rendre aux États membres le pouvoir de mener leur propre politique en matière d’asile et d’immigration. Rien n’empêche d’ailleurs les pays européens de s’entraider librement en cas de problème grave.

Partager cet article

Repost 0