Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travail détaché : la triple peine

Le 8 Juin 2016, Communiqué de presse -

Travail détaché : la triple peine

Un chiffre est passé relativement inaperçu dans l’actualité économique récente : celui du bond de plus de 20% du nombre de travailleurs détachés en France en 2015, passé de 240.000 à 286.000 ! En 10 ans, le nombre de travailleurs détachés a été multiplié par 10 pendant que le secteur du BTP à lui seul perdait 100.000 emplois. C’est une triple catastrophe pour notre économie. C’est une catastrophe sur le plan du chômage : Il paraît en effet complètement insensé d’aller chercher 300.000 travailleurs dans les pays voisins alors que le France compte 6 millions de chômeurs. C’est une catastrophe sur le plan de nos comptes sociaux : la directive européenne « détachement » qui permet le recours au travail détaché stipule que les charges sociales doivent être payées dans le pays d’origine, à des taux considérablement inférieurs à ceux qui se pratiquent en France. Non seulement ceci crée une concurrence totalement déloyale pour les entreprises qui emploient des salariés en France mais cela génère un manque à gagner considérable pour nos caisses sociales qui sont déjà au bord de la cessation des paiements. Enfin, c’est une catastrophe sur le plan de la perte des savoir-faire : Les entreprises qui emploient des travailleurs détachés le font souvent contraintes et forcées, pour survivre face à la concurrence déloyale. Elles ne seront plus en mesure d’assurer le rôle social d’insertion sur le marché du travail de jeunes français qui ne se destinent pas à devenir ingénieurs ou médecins et qui, notamment via l’apprentissage, pouvaient espérer apprendre et exercer un métier valorisant. Il est urgent et vital de stopper cette machine à dissoudre des pans entiers notre économie nationale que représente le travail détaché. Seuls Marine Le Pen et le Front National l’ont inscrit à leur programme.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :