Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Source  Roissymail 

Décidément, les choses ne s’arrangent pas, depuis des lustres, au Conseil municipal deGoussainville. Tout fin septembre (voir foto ci-dessous), le maire (ex PS) Alain Louis a retiré la délégation (et donc son indemnité) de son 1er adjoint, Badr Slassi, qui était chargé de la sécurité et de l’administration générale. Badr Slassi avait été le directeur de campagne de la liste d’Alain Louis, aux dernières élections municipales (2014), avec un certain talent, je dois le reconnaitre,revoir ici), même s’il n’a pas laissé de bons souvenirs là où il est passé (Fontenay-sous-Bois, Taverny…). Les choses se sont néanmoins vite envenimées entre eux, notamment sur le vote du budget communal 2016 (revoir ici), que Badr Slassi avait contribué, avec ses amis conseillers, à faire rejeter, sans qu’on sache très bien pourquoi. Ledit budget avait finalement été validé par le préfet et la Chambre régionale des Comptes.

Le prix du communautarisme

J’ai parlé récemment, avec Badr Slassi, au tél. Je n’ai pas tout compris (et moi, quand on m’explique et que je ne comprends pas…) et l’ai encouragé à réagir publiquement. Le maire ( que j’ai eu aussi au tél) quant à lui, reste droit dans ses bottes.

Vraiment tout cela est dommage pour Goussainville, qui est une commune intéressante. Vous voulez que je vous dise ? La vie municipale de cette ville paie le prix fort de ses pratiques communautaristes, passées ou présentes, exacerbées dans le passé proche par un homme du PS : Luc Broussy (qui veut succéder à J-P Blazy, député PS du secteur : MDR c’est la victoire assurée d’Antony Arciero (candidat investi LR) . EV

Goussainville , retrait de délégation

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :