Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Impôts locaux : les ménages, éternelle pompe à fric de l’UMPS
Communiqué de presse de Bernard Monot, Député français au Parlement Européen, Stratégiste économique du Front National

Le mois d’octobre est celui du paiement de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Après des années d’augmentation continue, les ménages sont étranglés.

+14,7%, c’est l’augmentation moyenne sur cinq ans des impôts locaux entre 2010 et 2015, et ce sera encore 3 ou 4% en 2016. Le scandale ? C’est que c’est en moyenne trois fois l’évolution des prix à la consommation ou des loyers et deux fois celle du Smic.

Ces taxes financent des collectivités qui dépensent sans cesse plus. Les élus locaux continuent de vivre au-dessus de leurs moyens. Et c’est logique : ce sont les mêmes que ceux qui gèrent les finances de l’Etat, ceux qui ont accumulé 2100 milliards d’euros de dette et qui sont incapables d’équilibrer un budget depuis…. 1975 !

Quel gérant, quel dirigeant d’entreprise aussi incompétent pour la gestion serait reconduit aussi longtemps ?

Comme toujours, alors que les multinationales ou les riches contribuables échappent à l’impôt par des montages fiscaux savants, les ménages modestes et la classe moyenne continuent de payer toujours plus.

Rien ne changera tant que cette classe politique UMPS incompétente restera en place. Dans les mairies Front National, plusieurs mairies se sont engagées à ne pas augmenter les impôts (Cogolin, Mantes-La-Ville, Le Pontet, Fréjus, Villers-Cotterêts). Les autres ont pris la décision courageuse de baisser la pression fiscale (Hénin-Beaumont, Hayange, Beaucaire), conformément à nos engagements de campagne. C’est aux résultats qu’on juge un candidat !

Partager cet article

Repost 0